Acoustique et industrie   


Les principales préoccupations de l'industrie en matière de bruit sont les risques de surdité professionnelle et la gêne auprès des riverains.

La réglementation définit des normes : limites sonores de bruits aux postes de travail, bruits émis dans l'environnement par les installations classées, étiquetage des machines, traitement des ateliers industriels. Pour leur respect et au delà il existe des outils de mesure, d'analyse et de prévisions adaptées à chaque problème posé.

Bruit aux postes de travail : le Décret 2006-892 du 19 juillet 2006 relatif à la protection des travailleurs contre le bruit définit des valeurs limites au-delà desquelles des actions de lutte contre le bruit sont obligatoires. L'analyse du niveau d'exposition sonore du personnel, au moyen de campagnes de mesure sur des installations existantes ou par modélisation sur plans des projets industriels permet de définir les traitements acoustiques les plus adaptés à chaque situation.

Installations classées : la plupart des installations industrielles sont soumises à l'arrêté du 23 janvier 1997 relatif à la limitation des bruits émis dans l'environnement par les installations classées pour la protection de l'environnement. Cet arrêté définit une émergence maximum admissible due à l'installation industrielle par rapport au niveau de bruit résiduel du site (bruit existant avant l'implantation de l'installation). L'émergence admissible varie en fonction de la période jour, nuit ou week-end.
L'estimation de l'émission sonore des équipements et des bâtiments de l'installation industrielle et un calcul de propagation (modélisation) permettent de hiérarchiser chaque élément source et donc de définir des priorités d'actions et les dispositifs de réduction du bruit correspondants.

Traitement des ateliers industriels : l'arrêté d'août 1990 définit des performances minimums de traitements acoustiques des ateliers sous forme de valeurs de décroissance sonore par doublement de distance. Celle-ci dépend des revêtements de parois des ateliers (murs et plafonds); elle peut être prévue et les traitements ajustés au moyen de la modélisation des ateliers.

Machines : les équipements constituent évidemment les principales sources de bruit dans l'industrie. La réduction de l'émission sonore des machines doit donc être une priorité dans la lutte contre le bruit, car elle permet de limiter les interventions coûteuses sur les chemins de propagation du bruit (bâtiments, écrans, capotages, ...). En conception, l'analyse mécanique des machines permet de situer les risques d'émission acoustique et de concevoir les dispositifs de contrôle du bruit. Sur des équipements existants l'analyse vibratoire et intensimétrique permet de localiser l'origine du bruit ; elle constitue une base essentielle à la conception des dispositifs de réduction sonore.

Mesures : les mesures acoustiques et vibratoires constituent un moyen indispensable de diagnostic de situation. Elles permettent de caractériser l'environnement, la qualité d'écoute d'une salle, le confort d'une habitation ou d'un lieu de travail, la gêne, l'émission d'une machine... Accord acoustique est équipé de puissants moyens de mesure : niveau de pression acoustique, intensimétrie, analyse vibratoire...
Accord Acoustique - Bureaux : 39, rue Gutenberg - Z.A. de la Demi-Lune 95420 Magny en Vexin - France
Siège social : 11, route de la Grande Mare 95420 Maudétour en Vexin - France / Tél. : 01 34 67 27 87 - Mail