Acoustique et environnement   


Le bruit est considéré par l'homme comme la nuisance numéro 1 : une voie routière, une voie ferrée, un aéroport, une usine à proximité d'habitation sont autant de charges sonores insupportables, nuisant à terme à la santé par l'augmentation de troubles circulatoires, l'apparition de troubles du sommeil...

Différentes réglementations - bruits de voisinage, infrastructures de transport, urbanisme au voisinage des aérodromes, installations classées, lieux diffusant de la musique amplifiée, chantiers de construction - limitent le bruit généré dans l'environnement ou définissent des moyens de protection.

Chaque projet doit prendre en compte la réglementation adaptée pour définir ses contraintes acoustiques. Les moyens de modélisation informatique permettent la simulation de situations et la prévision de l'incidence de solutions techniques sur l'impact sonore du projet. Ils permettent de définir une véritable stratégie de lutte contre le bruit dans l'environnement. La mesure joue également une part importante dans ce domaine, car elle permet d'identifier les différentes sources de l'environnement et/ou d'effectuer une surveillance continue.

Bruits de voisinage : Les bruits de voisinage sont nombreux : tondeuses, animaux domestiques, petits équipements du bâtiment, commerces, etc. La réglementation définit des valeurs d'émergence maximum du bruit perturbateur par rapport au niveau de bruit résiduel en tenant compte de sa durée.

Infrastructures de transport : elles constituent probablement la principale source de nuisance dans l'environnement. La réglementation définit, d'une part le niveau de bruit maximum, que peut générer une voie nouvelle (en période de jour comme en période de nuit), d'autre part, les performances d'isolement que doivent posséder les constructions (logement, scolaire) en fonction de leur situation par rapport aux voies.

Aérodromes : bien que la technologie ait permis de réduire considérablement le bruit des moteurs d'avion dans les dernières décennies, l'accroissement du trafic aérien a amplifié la gêne au voisinage des aéroports. La réglementation a défini des aides pour l'amélioration de l'habitat dans les zones aéroportuaires.

Prévisions-modélisation : l'analyse des phénomènes acoustiques est facilitée par une modélisation informatique adaptée à chaque situation. Celle-ci permet sur la base des caractéristiques matérielles et dimensionnelles d'un projet (route, voie ferrée, bâtiments, topographie du site) de prévoir le niveau sonore dans l'environnement et l'incidence de la mise en place de dispositifs de réduction du bruit.

Musique amplifiée : l'arrêté du 15 décembre 1998 fixe les contraintes acoustiques des lieux diffusant de la musique amplifiée. Un isolement minimum entre le lieu diffusant de la musique et ses riverains doit être respecté ; il correspond à une émergence admissible limite. Cet arrêté a également pour objet la protection des usagers des lieux ; en effet il fixe le niveau moyen dans les zones accessibles au public à 105 dB(A).

Surveillance continue : l'avancement des progrès en matière d'acquisition de données permet d'effectuer une surveillance continue des phénomènes acoustiques et vibratoires. Un système d'acquisition, éventuellement contrôlable à distance par modem, permet d'acquérir en continu un ou plusieurs signaux, de les analyser, de déclencher des alarmes (sonore ou optique) sur des seuils prédéterminés sous forme de niveau global ou de gabarit spectral
Accord Acoustique - Bureaux : 39, rue Gutenberg - Z.A. de la Demi-Lune 95420 Magny en Vexin - France
Siège social : 11, route de la Grande Mare 95420 Maudétour en Vexin - France / Tél. : 01 34 67 27 87 - Mail